Logo d'accueil
Bandeau titre Quelle Ostéopathie ?

Mon Ostéopathie Principes historiques Définition retenue

Principes historiques de l'Ostéopathie

L’ostéopathie se fonde sur 4 concepts énoncés par son créateur Andrew Taylor Still :

Le corps est un tout 1. « Le corps est un tout »
Tous les éléments du corps sont en continuité (reliés par la vascularisation, le système nerveux, le tissus conjonctif). On ne peut pas considérer les différents éléments du corps séparément, au risque de ne pas comprendre comment ils interagissent et s’influencent les uns les autres.



La structure gouverne la fonction 2. « La structure gouverne la fonction ». (Et inversement)
La structure, c’est le « contenant » ou la « charpente ». Le défaut d’intégrité de la structure peut limiter la possibilité de mouvement de l’organe que la structure abrite.
Un organe, exempt de pathologie organique, ne peut fonctionner correctement que s’il a toutes ses possibilités de mouvement.


Le rôle de l'artère est absolu 3. « Le rôle de l’artère est absolu »
« L’artère » représente tous les vecteurs de l’alimentation. Il faut comprendre que toutes les cellules ont besoin d’être nourries et oxygénées et c’est, entre autre, le rôle du sang. Nous pouvons extrapoler à tous les fluides en général (par exemple la lymphe, indispensable pour la défense de l’organisme). Il est donc impératif que la « vascularisation » soit correcte qualitativement et quantitativement pour assurer la bonne fonction des organes.



Auto-guérison 4. « Auto-guérison »
Le corps humain dispose de toutes les capacités d’adaptation et de défense. Un corps sain a la possibilité de sécréter toutes les substances nécessaires à son fonctionnement. Le rôle de l’ostéopathe est de stimuler cette capacité, en levant les freins qui limitaient l'auto-régulation du corps.